Archives pour la catégorie Café Médiation

Médiation et/ou coaching

Il y a souvent une confusion entre la médiation et le coaching. Le dernier café médiation organisé par Médiation du Rhône a eu pour objet d’aborder la façon dont s’articulent ces métiers.

A chacun sa définition…

Il n’a pas été facile de donner des définitions validées par tous : il est évident que la pratique et ‘’les écoles’’ donnent des approches différentes jusque sur les définitions des missions, pour la médiation comme pour le coaching.

Une définition avancée du coaching a été : « accompagner et guider : amener la personne (ou le groupe) à prendre en main l’objectif défini avec elle ».

La différence se poserait-elle là ?

Lire la suite

Café Médiation d’octobre : Médiation et coaching.

Café médiation Lyon

Café médiation Lyon

Nouvelle formule et nouvelle affiche pour nos cafés médiation mensuels,

rendez vous toujours informels, et conviviaux, entre médiateurs et professionnels du droit mais aussi d’autres formations, et horizons : coachs, psychologues, médecins, avocats, consultants, formateurs, représentant de syndicats, Responsables RH, ou dirigeants..

Cette semaine nous inviterons les coachs à nous rejoindre pour discuter ensemble des places respectives de nos deux professions. Et nous invitons aussi toutes les personnes intéressées de près ou de loin à ce thème.

L’entrée est libre, le lieu convivial, et le café à la charge de chacun. On peut passer jeter un oeil, on peut aussi s’asseoir et débattre, on peut juste écouter si cela nous convient mieux. L’objectif de ces rencontres est l’échange, et la construction ensemble.

Les médiateurs de Médiation du Rhône se chargent d’animer les échanges et passer la parole en favorisant l’écoute et l’expression de chacun.

A jeudi!

Gaëlle WALKER

Pas de Café Médiation en Juillet!

café juillet2017

Rencontre informelle entre médiateurs et professionnels du droit, et professionnels de l’accompagnement…

L’équipe de Médiation du Rhône remercie les personnes qui ont participé par leur présence et en pensée à ces Cafés Médiation pendant deux années. Les débats et échanges ont été riches, variés et ont permis, nous en sommes sûres de faire avancer la médiation dans les esprits, et dans la pratique, à Lyon.

Encouragées par cette expérience, nous renouvelons notre engagement dans ce sens, en proposant une formule ouverte du Café médiation à un public nouveau, élargi.

Nous nous retrouverons ainsi en septembre pour reprendre ensemble ces rencontres, en étendant ces échanges à de nouveaux champs, des professionnels d’autres secteurs d’activité, et d’autres horizons…

A bientôt avec Médiation du Rhône.

Prochain Café Médiation – 7 septembre 2017 – 8h30 – Brasserie Folliet . 211 rue Duguesclin à Lyon 3.

Gaëlle WALKER

Atelier : quand et comment la médiation?

Quand et comment orienter un dossier en médiation ?

Nous vous proposons ici l’intégralité des débats de la Table ronde n°2  du Grand Café de la Médiation, rédigé par les étudiants de Master 2 Médiation de Lyon.

Vous pouvez lire le contenu détaillé des autres ateliers dans le lien ci-joint : 

Rapport du Grand Café de la Médiation 2016 

Table ronde 2 : Quand et comment orienter un dossier en médiation ?

Par Audrey TORIKIAN.

La réflexion a porté sur les critères d’éligibilité du médiateur, les relations avec les avocats, quand et comment orienter un dossier en médiation ?

Intervenants : Lire la suite

img_48181

La médiation judiciaire : synthèse des ateliers du Grand Café de la Médiation .

LA SYNTHESE :

Les ateliers du Grand Café de la Médiation à Lyon portaient sur les différentes questions concernant la mise en pratique de la médiation judiciaire.

En effet, les magistrats qui souhaitent introduire la médiation dans la procédure judiciaire ont besoin de clarifier plusieurs points : quel est le moment opportun ? A qui faire appel, et sur quels critères ? Identifier aussi les différences avec la conciliation?

Les rapporteurs (étudiants en Master 2 de médiation à l’Université de Lyon 2) ont rassemblé avec précision l’ensemble des échanges. Ils vous sont présentés intégralement dans le lien ci-joint.

Synthèse du Grand Café de la Médiation

Et voici le contenu intégral du premier atelier.

Bonne lecture !

Gaëlle WALKER

Table ronde 1 : Le choix du médiateur.

Par Marine DUMAS.

Les critères de choix ; les listes de médiateurs ou structures de médiation, l’affiliation à la Cour d’Appel.

Les intervenants : Lire la suite

Le Grand Café de la Médiation Photos

le Grand Café de la Médiation accueilli par l'Université

le Grand Café de la Médiation accueilli par l’Université

20161103_175531

Les participants, professionnels du droit, médiateurs, étudiants…

  • Affiche

Le Grand Café de la Médiation, une première à Lyon

Université Lumière Lyon 2

Le Grand Café de la Médiation à l’Université Lumière Lyon 2

L’événement du Grand Café de la Médiation est l’occasion pour la première fois de réunir médiateurs de tous horizons, avocats, et magistrats, greffiers autour d’une même table.

L’objectif est clairement affiché : faire avancer le développement de la médiation judiciaire, en construisant ensemble les règles, applications, et outils pour la mettre en oeuvre.

En effet, l’évolution est en cours :

Lire la suite

2ème Café Médiation : la médiation judiciaire au cœur des échanges


image café de la médiationPour ce deuxième Café Médiation, rencontre informelle entre avocats et médiateurs autour d’un café , Médiation du Rhône propose un thème pour alimenter les échanges.

Evoquer les mécanismes et la pratique de la médiation judiciaire à Lyon.

Au travers de l’expérience de certains, des idées des autres, et de la pratique de la médiation judiciaire  actuelle,  le fait d’aborder ce sujet entre professionnels du droit et de la médiation peut permettre d’y voir plus clair sur ce qui se fait, et sur ce qui pourrait être développé.

Il s’agit également de réfléchir sur la place de chacun dans ce processus et les échanges et complémentarités entre l’avocat, garant du droit, et le médiateur, expert de la relation.

Tous s’accordent à dire que la médiation judiciaire doit se développer. Mais dans la pratique, les freins sont nombreux. Les juges, un peu contraints, y recourent mais pas toujours avec conviction, les avocats craignent d’y perdre leur clientèle ou une part de la maitrise de leur dossier, et les médiateurs outre-passent parfois leur mission,  s’aventurant sur le domaine du conseil juridique…

La loi impose désormais que chaque individu soit informé du recours possible à la médiation, et qu’avant toute saisine d’une juridiction, les parties justifient des démarches de recours amiable effectuées. Mais si les acteurs ne sont pas eux-mêmes convaincus de l’intérêt de l’intervention du médiateur dans la procédure, les contraintes n’auront aucun effet. De même qu’il est difficile de recevoir en médiation deux personnes qui ne souhaitent pas vraiment trouver une solution par elles-mêmes : la médiation échouera certainement.

Il s’agit donc bien à la fois de pédagogie, ainsi que de  construction de nouvelles pratiques. Et il est donc nécessaire de redéfinir le rôle de chacun, de façon pragmatique, et concrète.

Première exigence : comment ne pas alourdir la procédure judiciaire : il sera étudié un mode de saisine du médiateur simple, réactif, proposé à l’usage du juge. La proximité et la localité des médiateurs est un atout. Mais aussi leur disponibilité et leur capacité à considérer l’urgence de ces dossiers.

Ne pas outrepasser les droits des personnes : la présence de l’avocat est donc nécessaire avant et après le processus de médiation. Elle peut éventuellement être envisagée pendant le processus, si l’éclairage juridique est nécessaire pour la construction de l’accord.

Le maître mot de la réussite de la médiation judiciaire est donc la confiance : confiance du juge en  la compétence du médiateur, ce qui nécessite des exigences professionnelles des médiateurs en terme de formation et d’expérience.

La confiance de l’avocat envers le médiateur est essentielle, tant en ce qui concerne sa compétence que sa collaboration.

Et la confiance des personnes en la médiation, et ses effets. Cette confiance garantit la volonté des parties d’ »entrer en médiation » et donc d’un probable succès du processus.

Ainsi par ces rencontres, bâtissons la confiance.

CAFE MEDIATION – 3 septembre 2015 – 8h30

 Brasserie du Palais de justice. 211 Rue Duguesclin- Lyon

Gaëlle WALKER

Café Médiation familiale LyonQue peuvent bien se raconter un avocat et un médiateur autour d’un café, de bon matin à Lyon ?

Des histoires de souffrances, d’incompréhension, de confusions, et de ruptures intenses, mais aussi des anecdotes de rencontres, de dénouements heureux et d’ententes cordiales…

C’est de tout cela qu’il était question ce matin de juillet, autour d’un café, avant que chacun entame sa journée :  l’humain était au cœur des échanges. Il était question aussi du sens que chacun de nous, avocat, et médiateurs, souhaite donner à sa mission.

Le premier objectif était de gommer les rivalités qui existent entre avocat et médiateur, en améliorant la relation entre avocat et médiateur lyonnais. Ce premier rendez-vous s’est avéré plutôt courtois !

L’évocation du rôle de chacun dans la procédure judiciaire a permis de saisir plus finement de quelle façon les compétences complémentaires peuvent servir un seul objectif : la personne en difficulté,  le client ou le réclamant, dont il faut renouer le lien avec l’autre…

Et cela prend forme à Lyon !

L’avocat confie le conflit au médiateur familiale dans le but de dénouer le dialogue souvent rompu entre les parties. Ce dernier se charge de restaurer la relation. Si la médiation y parvient, ce qui est le cas dans la majeure partie des cas, l’avocat peut de nouveau intervenir pour traiter dans un climat serein et apaisé la problématique juridique.

De même que le médiateur familiale, en recevant des personnes en médiation, pourra proposer les conseils juridiques de l’avocat pour conforter l’accord trouvé par les personnes.

Cette première expérience du Café Médiation à Lyon a montré que ce thème de la complémentarité entre les avocats et médiateurs intéresse non seulement les principaux concernés, mais aussi les juges, qui, semble-t-il, s’accommoderaient bien d’une entente entre les deux corps.

A nous de la construire !