METTONS PLUS DE RIRE DANS NOTRE VIE !

le rire et la relation

le rire et la relation

De Florence de Widerspach

Et si nous décidions en ce début d’année de mettre plus de rire dans notre vie?

Pourquoi ? Pour profiter de la chance incroyable que nous avons d’avoir un outil puissant à portée de main qui nous fait vivre une expérience tant physique, chimique que relationnelle.

 1. Rire, c’est bon pour le corps

Le rire sollicite de nombreuses parties de notre corps. Sans les nommer toutes de peur de vous perdre en cours de lecture, en voici juste quelques unes : les muscles (400 quand même !), le coeur, les poumons, l’abdomen et bien entendu notre cerveau, avec notamment la libération d’endorphines.

Les endorphines ? Elles combattent la production d’adrénaline et de cortisol responsables de notre stress, et procurent une sensation de détente qui peut durer jusqu’à 45 minutes. A solliciter sans modération !

Lire la suite

Les Médiateurs dans le Grand Débat National

Grand débat National Lyon

Assemblée gilets jaunes Lyon

Les associations de médiateurs, à l’appel du Grand débat national, et du besoin d’animateurs neutres et indépendants, ne prenant pas part au débat, se sont, pour beaucoup, reconnus dans ce rôle ainsi que dans les compétences requises d’animation d’échange, de construction de réflexion commune.

Ainsi un certain nombre d’associations, sous l’impulsion de l’Association Nationale des Médiateurs, s’inscrivent comme ressource et soutien dans l’organisation, et l’animation de débats à mettre en place dans les localités.

Médiation du Rhône est dans le mouvement aussi, et contribue à cette démarche.

Ainsi afin d’évoquer ce rôle nouveau, et les méthodes proposées pour le mener à bien, nous proposons notre prochaine rencontre de Café Médiation sur ce sujet.

Il sera question de la posture à adopter, des méthodes de synthèse des échanges, et du cadre que l’on peut apporter à ces échanges. La mission est ardue, délicate, mais exaltante. Elle appelle aussi chacun à jouer un rôle, à sa façon et à sa portée, dans ce rendez-vous français à ne pas manquer, et dont l’issue ne dépend que de ceux qui y participeront.

Si le Grand Débat n’est pas forcément le lieu de refonte des institutions et de la politique française, il peut au moins être une opportunité de rencontre et d’échanges entre des personnes qui ne se seraient pas écoutées dans d’autres circonstances …

Venez nous retrouver au Café de la Médiation, médiateurs, institutionnels, ou particuliers, afin d’évoquer et construire ensemble les projets de débat, d’échange à venir,

le 7 février 2019, à 8h30,

à la Brasserie Le Moderne, avenue de Saxe, Lyon 3.

Médiation et partenaires sociaux

médiation syndicat

Formation des syndicats à la médiation

Rencontre avec les représentants des syndicats Guadeloupéens en formation à la médiation à Lyon en octobre.
Pour un médiateur intervenant régulièrement dans les relations de travail, quelle satisfaction de rencontrer les représentants d’un certain nombre d’organisations syndicales, patronales et salariales réunis pour une formation à la médiation.

Une opportunité magnifique de construire ensemble la pratique de la médiation dans l’élaboration du dialogue social.
La tâche est ardue, et doit passer non seulement par la mise en place d’un protocole clair et rigoureux, et des règles adaptées. Cela doit surtout supposer un vrai changement de paradigme ainsi qu’une révolution philosophique.

Il a semblé nécessaire d’appréhender le bouleversement moral que la démarche demandait.
La difficulté pour un représentant du personnel est de se dévêtir d’une posture de défenseur des droits et revêtir le costume du médiateur, tiers neutre, indépendant et impartial.
La différence majeure entre les deux missions, et donc les deux postures, réside dans la définition de l’objet de la mission. La négociation aura pour objet l’accord sur des éléments techniques ou juridiques, la médiation aura pour objet de la restauration de la relation.

 

C’est de cette problématique que nous proposons d’échanger lors de notre prochain Café Médiation le 6 décembre 2018, à 8h30 au Café Le Moderne.

Venez nombreux nous rejoindre et participer à cette réflexion.

(voir l’agenda : http://mediation-a-lyon.fr/cafe-mediation-a-lyon/agenda/

Gaëlle Walker

 

Médiation familiale Lyon

Médiation en milieu scolaire

Médiation par les pairs – L’Ecole de la Non-violence

La médiation

La médiation est un processus coopératif qui vise à favoriser la communication et à préserver les liens entre les personnes. Elle intervient dans les situations de rupture ou de conflits afin d’organiser un espace d’échange et de rencontres permettant aux personnes de trouver elles-mêmes des solutions. La médiation s’appuie sur l’engagement volontaire.

Le climat scolaire

« Le climat scolaire reflète le jugement qu’ont les parents, les éducateurs et les élèves de leur expérience de la vie et du travail au sein de l’école ».

Améliorer le climat scolaire vise à mobiliser les partenaires (parents, équipes éducatives, enfants) afin de favoriser un cadre « serein, protecteur, stimulant et propice aux apprentissages » au sein de l’école, collèges et lycées.

Lire la suite

La médiation, cadre sécurisant du dialogue dans les organisations.

Le cadre et la lumière

le cadre@pascalebodet

De la libération de la parole…

par Gaëlle WALKER

Afin d’intervenir sur le conflit, la tension, le malaise, le blocage, dans un collectif, ou dans une organisation, le médiateur propose un espace sécurisé dans lequel il recevra les personnes en entretien. Il s’agit d’un cadre sécurisé, ou qui se veut sécurisant, pour permettre aux personnes en souffrance, ou en tension, en tout cas en rupture de confiance, d’exprimer leurs sentiments, ainsi que leur besoin, et clarifier ainsi leur relation.
L’objectif de ce processus : libérer la parole ?

Libérer la parole, c’est accepter de lever des confusions, clarifier des faits, ou exprimer la perception et l’interprétation de ces faits par chacun. Il s’agit de permettre des échanges par des modes de communication directs et non détournés, pour mieux comprendre une situation ou une relation.
C’est aussi accepter de confier des éléments d’information parfois cruciaux, parfois appréhendés comme des faiblesses et des failles, pour que ces dernières puissent être entendues puis prises en compte.
La démotivation, la démobilisation, la souffrance vécue au travail émanent d’un sentiment négatif : le manque de reconnaissance, le manque de compréhension, la frustration, les vexations, l’humiliation, l’oubli. Ces sentiments s’expriment sous la forme d’une émotion qui va vite devenir insupportable voire insurmontable. Or le malaise que ressent un agent, ou un collaborateur dans le cadre de son travail ne peut pas toujours être exprimé au sein même de l’organisation. Lire la suite

L’écoute du médiateur

Par Gaëlle Walker

Ecoute du médiateur

Ecoute du médiateur

S’il s’agit de définir la posture du médiateur, l’écoute est primordiale. Elle compose une des compétences fondamentales du médiateur : il propose en préalable du processus, un temps et un espace dans lequel la personne en demande de médiation va pouvoir s’exprimer, et déposer ce qui l’amène dans cette démarche de recherche de compromis.

Or cette première phase du processus de médiation n’est pas anodine, et se déroule selon des règles spécifiques. Elle marque un moment fort de positionnement de la posture du médiateur. C’est dans ce temps que le médiateur va asseoir le cadre et les limites de son intervention.

Ainsi Il est intéressant d’analyser cette écoute en comparaison à celle d’un thérapeute, à celle apportée par l’assistant social, ou encore celle d’un avocat, expert juridique, ou d’un psychologue.

Lire la suite

Médiation et thérapies

Les limites entre médiation et thérapie, dans le domaine du travail ou de la famille.

Nous posant un certain nombre de questions, en médiation familiale notamment, sur le moment où la problématique du couple que nous recevons ne relève pas forcément de la médiation mais d’un accompagnement psychologique, voire d’une thérapie, nous avons eu envie d’inviter nos collègues thérapeutes à venir en discuter avec nous.

médiation et thérapie

Médiation et thérapie

Lire la suite

La médiation familiale, espace réceptacle du conflit

définir les besoins de chacun

Naissance du conflit conjugal

Le désordre émotionnel et la naissance du conflit conjugal

Claire Bonnelle, dans La Dynamique du conflit,  explique la naissance du conflit par « la persistance de la colère et l’impossibilité à entamer un travail de deuil »[1]. En effet, face aux blessures non pansées et lorsque l’identité des personnes est touchée, les interactions entre les membres du couple se transforment. La communication se détériore, et inconsciemment les personnes entrent dans un engrenage involontaire qui les mène au conflit.

La séparation est un évènement douloureux, qui touche la structure même de l’équilibre familial. Chaque membre du système familial va vivre la situation différemment, parfois avec une grande intensité émotionnelle selon sa propre histoire affective, éducative. Une des spécificités de la médiation est d’offrir un espace d’accueil des émotions et du désordre provoqué par l’expérience de la séparation.

Pour Jaqueline Morineau, le conflit « naît de la rencontre de deux désirs contradictoires qui s’opposent et qui paraissent vitaux à ceux auxquels ils appartiennent »[2]Le conflit résulte des souffrances non exprimées par les personnes et entraîne le désordre tant d’un point de vue individuel que d’un point de vue collectif. Chez l’individu, la souffrance non exprimée, non reconnue, peut conduire à l’expression de la violence. En cela, la médiation familiale peut accueillir le conflit conjugal et permettre la mise en mouvement d’un processus de transformation vers l’apaisement. Lire la suite

Médiation et mal être au travail

médiation au travail

médiation et mal être au travail

Le Café Médiation du mois de mai sera l’occasion d’une rencontre entre les médiateurs, et les professionnels de la santé au travail, tels que médecins du travail, psychologues du travail et accompagnants. Le mal être au travail touche à la fois les salariées, collaborateurs, dirigeants, agents publics sans distinction de milieu professionnels, de situations hiérarchiques, de sexe, ni d’âge.

Lire la suite